Il y a des endroits qui sonnent lointains et fantastiques, du moins dans l’imaginaire populaire. Le Taj Mahal, le Machu Picchu, la Grande Muraille, les mosquées d’Ouzbékistan, le désert de Gobi ? secouent les noms. Et aussi, ils nous remplissent de gloire.

Angkor Vat est la preuve de la grandeur de l’être humain. de nos capacités créatives et spirituelles. Voici un peu d’information et d’aide pour tous ceux qui veulent visiter la huitième merveille :

Un peu d’histoire sur Angkor Vat

Angkor Vat est le plus grand complexe archéologique (datant de 1100 après J.-C.) d’Asie du Sud-Est. 200 kilomètres carrés de temples brahmaniques et bouddhistes témoignent de la grandeur de l’empire khmer. Angkor étant la dernière grande capitale. Autrefois, on estimait qu’il y avait plus d’un millier de temples, aujourd’hui il y en a environ une centaine. Beaucoup sont restés, d’autres ont été reconstruits ces dernières années et d’autres encore ne sont que des pierres empilées.

L’Empire khmer a connu une fin abrupte et inconnue, laissant les temples abandonnés pendant plusieurs siècles.

La plupart des temples furent cachés dans la jungle jusqu’en 1860, date à laquelle un naturiste français les redécouvrit. Ils disent qu’il les a trouvés en suivant un papillon. Tant d’années dans la jungle cambodgienne ont fait que la nature s’en est emparée, étant maintenant un scénario unique et photogénique. Eh bien, c’était aussi le lieu de tournage de films, puisque Tomb Raider a été filmé ici.

En fait, Angkor Vat est le temple principal et le plus grand conservé du complexe. C’est aussi le plus visité et le premier que vous verrez.

Comment se rendre à Angkor Vat ?

Le complexe d’Angkor Vat se trouve à six kilomètres de Siem Reap, à l’ouest du Cambodge et tout près de la frontière thaïlandaise.

La ville est très bien desservie en bus, en quelques heures et pour quelques dollars vous pouvez vous rendre à Phnom Penh, capitale du Cambodge. Il y a aussi des bus pour les différentes frontières.

Siem Reap dispose également d’un aéroport international.

Nous avons opté pour l’auto-stop. Il est toujours nécessaire de préciser que nous n’arrêtons pas un taxi.

Dépenses

Visa

Un visa est requis pour le Cambodge. Il est obtenu à l’arrivée et coûte 30 dollars pendant 30 jours.

Entrée :

Il y a trois types d’entrées aux temples pour les non-Cambodgiens.

  • Pour une journée : 20 dollars
  • Pour trois jours : 40 $ (le laissez-passer est valide pour une semaine)
  • Pour sept jours : 60 dollars (le laissez-passer est valable un mois)
  • Les temples sont ouverts tous les jours de l’année de 5h30 à 17h30.

Logement :

Siem Reap est une ville touristique où les bars, les restaurants et les maisons de massage ou de souvenirs ne seront jamais absents.

Etant un paradis pour les touristes et les randonneurs dans la ville, il y a plus de 300 hôtels. Les moins chères commencent à 3 dollars -chambres partagées-.
Une chambre privée commence à environ 10 $,

Nourriture :

Les options gastronomiques sont également infinies et il y en a pour tous les goûts et tous les budgets. Presque tout est concentré dans le Pub Street ou le marché de nuit.

Nous avions l’habitude de manger du riz frit ou des nouilles frites pour 1 USD et une côtelette de bière pour 0,50 USD. Il faut marcher pour trouver les meilleurs prix, mais comme le dit l’adage, « celui qui cherche, trouve ».

Dans un restaurant, vous pouvez bien manger entre 5 et 10 dollars par personne.

Comment s’y rendre depuis la ville ?

Vous pouvez vous déplacer en vélo (à partir de 1 dollar par jour), en tuk-tuk (environ 15 dollars par jour), en moto ou en taxi privé. Souvent, le chauffeur s’offre lui-même comme guide.

Certaines agences vendent même des forfaits comprenant un autobus climatisé, un dîner, de l’eau et un guide. Les plus audacieux survolent les temples en hélicoptère ou font une ascension en montgolfière.

A Angkor, il y a des toilettes publiques et d’autres restaurants, des maisons souvenirs et des étals de fruits. Tout coûte plus cher qu’en ville.

Circuits pour visiter Angkor Vat

Il y a deux circuits pour visiter le complexe d’Angkor. Les options dépendront de la météo et du transport.

Le petit circuit (17 kilomètres – couleur rouge) concentre le plus célèbre du complexe. Ce sont les temples que vous voyez sur les cartes postales et les documentaires. Ce sont aussi les temples les plus fréquentés par les touristes.

Le grand circuit (28 kilomètres – couleur verte), en revanche, sont des temples plus isolés, avec moins de visites et plus de parcimonie. Le sentiment d’être seul est intense.

Les deux circuits coïncident au début du parcours. Les deux commencent à Angkor Vat, proprement dit. Un temple érigé en l’honneur des divinités hindoues. Les trois sommets représentent la triade hindoue. La tour centrale, à laquelle on accède par un escalier raide, est la raison pour laquelle il n’y a pas de bâtiments à Siem Reap. Aucun bâtiment ne peut être plus que le sommet d’Angor Vat.

Suivre la route d’Angkor Thom. Une citadelle fortifiée entourée d’un grand canal et de portes fascinantes. A l’intérieur il y a plus de temples, étant le plus important Bayon, celui avec les mille visages. C’est la deuxième en importance et la plus différente sur le plan architectural. Il y a des douzaines de tours avec des visages gravés dans la pierre, ils disent que chaque visage regarde vers certaines provinces de l’ancien empire khmer. Puis il y a des dizaines de temples et de terrasses.

Le troisième temple en popularité est Ta Prohm. Ce temple est populaire en raison des ravages fantastiques de la nature. Les murs sont couverts de racines et nous rappellent que la nature est celle qui gagne toujours le pouls de l’homme.

Une caractéristique notable des temples est le grand nombre de sculptures et de bas-reliefs sur leurs murs. Beaucoup s’occupent de questions religieuses, d’autres montrent la vie quotidienne et d’autres encore montrent la gloire de l’âge d’or de l’empire. Il nous a rappelé les temples kamasutra de Kajuraho.

Notre expérience à Angkor Vat

Nous avons choisi d’aller à Angkor Vat à vélo. Bien que les distances soient longues, on peut le faire lentement et s’arrêter pour se reposer. Le plus gros problème est la chaleur. En décembre, c’est l’hiver au Cambodge mais les 35 degrés ne le prouvent pas.

Nous avons choisi le laissez-passer de trois jours même si nous n’étions pas les trois jours consécutifs. Le premier jour, nous sommes allés le matin et avons fait le circuit chinois. Cela nous a pris environ 6/7 heures mais nous avons passé plusieurs heures à Angkor Vat et au Bayon. Ce sont des temples immenses et bondés.

Le deuxième jour, nous nous sommes levés à 3h30 du matin pour regarder le lever du soleil. Nous sommes aussi allés en vélo et nous avons allumé la route avec une lampe de poche car il n’y avait pas de lumière. Quand nous sommes arrivés, les Chinois avaient déjà pris position depuis les meilleurs endroits. Cela vaut la peine d’arriver tôt et ça vaut la peine de se lever tôt le matin. C’était incroyable de voir comment, au milieu de la nuit fermée, les trois sommets d’Angkor commençaient peu à peu à être coupés dans l’obscurité et s’éclaircir petit à petit jusqu’à ce que tout devienne jaune. Ce ne sont que quelques secondes, mais elles sont incroyables. La seule chose qui restait, c’était le bruit des gens.

Nous avons profité de la fraîcheur de la matinée pour pédaler sur le grand circuit, mais pas avant d’avoir évité toutes les invitations au petit déjeuner dans les stands de restauration improvisée. On préférait le grand circuit. Peut-être parce qu’il n’y avait pas beaucoup de monde et que nous pouvions profiter des temples par nous-mêmes.

S’il est vrai que les temples sont très différents les uns des autres, le style et l’avancement de la nature sont visibles dans presque tous. C’est pour ça que tu n’as pas besoin de te faufiler dans Ta Prohm.

Le troisième jour, nous en avons profité pour visiter et retourner aux temples que nous aimions le plus, pique-niquer devant les canaux et pédaler tranquillement sur les sentiers de terre rouge et d’arbres verts.

Conseils et recommandations pour visiter Angkor Vat

  • * Tant que la monnaie du Cambodge est le RIEL, tous les prix sont dollarisés (1 dollar = 4 000 rail). La monnaie locale n’est utilisée que pour les transactions inférieures à un dollar, elles deviendraient des devises.
  • *Soyez patient. Tout le monde va vouloir nous vendre quelque chose, tout le monde va nous inviter dans leurs restaurants et toutes les dames vont nous crier (littéralement) dessus pour leur acheter de l’eau ou des ananas.
  • * Nous avions l’habitude d’acheter des plats à emporter le matin et de les manger pour le déjeuner. Il est beaucoup moins cher d’acheter à Siem Reap qu’à Angkor Vat. La seule chose : méfiez-vous des singes opportunistes.
  • *Ne sois pas en colère contre les Chinois qui poussent. Dans leur pays, ils sont nombreux et il est normal qu’ils soient serrés et coudés.
  • * Code de conduite et d’habillement : Étant un temple complexe, il y a certaines questions à régler. Il est interdit de fumer dans tout le complexe et des vêtements appropriés sont également recommandés. Pour entrer dans les tempes, il est nécessaire d’avoir les épaules et les jambes couvertes. Il n’est pas non plus possible d’entrer avec des chapeaux et/ou en criant.