Voilà un immense pays avec une population deux fois moins importante que celle de la France ! Le Canada est en effet le deuxième plus vaste pays de la planète, avec sans doute la biodiversité la plus époustouflante. Une fois que vous aurez fait fi des grandes métropoles, le Canada se montre sous un nouveau jour, rythmé par de vastes forêts denses, des parcs enneigés, une faune surprenante et même un désert ! Voici le top 5 des joyaux cachés du Pays du Caribou proposé par Canada Trip !

La péninsule gaspésienne, au Québec

C’est en 1534 que l’explorateur français Jacques Cartier a planté sa croix de bois à la pointe de la péninsule gaspésienne, ce qui a valu à la ville actuelle le titre honorifique de « Berceau du Canada français ». Aujourd’hui, la Gaspésie est reconnue comme l’une des meilleures destinations nord-américaines pour les baroudeurs.

Alors que de nombreux visiteurs viennent se mesurer aux falaises accidentées et au doux front de mer de l’Atlantique, d’autres recherchent des sentiers de randonnée et de vélo à travers les conifères brumeux ou les marais salants du parc national Forillon. Gaspé est également le pivot de l’une des principales régions de pêche du Canada, et la ville se targue d’avoir accès à trois rivières à saumon particulièrement poissonneuses.

Les incroyables tempêtes au large de la côte de Tofino, en Colombie-Britannique

Il y a tout un monde à découvrir au large des côtes de Tofino, ville située à l’extrême ouest de l’île de Vancouver. En hiver, la tempête fait rage au cœur de l’océan Pacifique, offrant des vues saisissantes pour l’observation des tempêtes hivernales. En été, Tofino devient tout simplement le meilleur spot de surf de tout le Canada. Les animaux marins barbotent dans l’eau et les visiteurs se détendent dans les cafés et les restaurants, en profitant des saveurs locales et de l’ambiance décontractée de l’île de Vancouver.

Canyons, des plages et rivières à volonté à Sault Ste Marie, en Ontario

Située à la frontière entre l’Ontario et le Michigan, Sault Ste. Marie est une petite ville assez modeste. C’est sa place dans l’histoire nord-américaine qui en fait une destination curieuse ! Cette région aujourd’hui plutôt morose a autrefois joué un rôle décisif dans le commerce canadien, rassemblant les habitants des communautés autochtones de toute l’Europe et de l’Amérique du Nord.

Ces péripéties sont brillamment documentées dans l’énorme Canadian Bushplane Heritage Centre. Vous pouvez également découvrir la nature sauvage luxuriante de la région ainsi que ses rives accidentées le long du canyon Agawa. Des plages de sable et des rivières sinueuses vous attendent du côté des Grands Lacs et du majestueux Bouclier canadien. La ville est également un destination de pêche, de randonnée, de ski et de plaisirs de plein air.

Le seul désert du Canada se trouve à Osoyoos, en Colombie-Britannique

Osoyoos respire le charme des villes pittoresques, tout en proposant les commodités des métropoles. Réputée pour avoir le climat le plus chaud du Canada, Osoyoos revendique le seul véritable désert du pays, avec un lac haut en couleur qui accueille les baigneurs. À l’ombre des Cascade Mountains à l’ouest, protégée des tempêtes hivernales par le Columbia Mountains à l’est, bénie par de longues et chaudes journées d’été, la petite région d’Osoyoos abrite un grand nombre de vignobles impressionnants, avec notamment celui de Nk’Mip Cellars, propriété des Premières nations d’Amérique du Nord. La plupart des restaurants locaux ont pour mission de perpétuer la cuisine régionale et de sauvegarder l’environnement.

Les collines de Dawson City, au Yukon

Autrefois cœur battant de la grande ruée vers l’or du Klondike, Dawson City reste un patchwork de cabanes en bois rustique et de géologie en bandes minières dignes d’un Western ! Les visiteurs sont encouragés à entrer dans la ville par les autoroutes du « Top of the World » ou du Klondike, où des panoramas spectaculaires des vallées alpines du Yukon dominent le paysage.

Aujourd’hui, les attraits historiques de la ville restent ses principaux atouts, avec notamment les promenades sur les trottoirs de bois et les circuits pour suivre les traces des premiers habitants de Dawson à la recherche de l’or dans les cours d’eau du Yukon. Mais les apparences peuvent être trompeuses, et au milieu des saloons recouverts de bois et des cabanes de cow-boys, il y a une énergie insaisissable dans cette ville qui se manifeste par une vie nocturne locale animée, des festivals tout au long de l’année et une belle offre de restauration.

L'info voyage :